August 01, 2019

Messagease: mon clavier sur smartphone.

Dans cet article je vais vous présenter le clavier virtuel que j’utilise sur mon smartphone, les raisons qui m’ont poussées à l’utiliser, et les configurations personnalisées que j’ai élaborées.

Cela fait un moment maintenant que je me suis mis au clavier bépo pour taper sur ordinateur (pour diverses raisons que je n’aborderai pas ici). Une fois accoutumé à cette disposition, je me suis rendu compte que taper sur un clavier au format azerty sur mon téléphone n’avait plus d’intérêt (au contraire, cela était source de confusion).

Je suis donc passé à un clavier virtuel au format bépo, comme on peut en trouver sur plusieurs applications de clavier. Mais le confort n’était toujours pas au rendez-vous, et la confusion persistait. La raison était simple: j’ai appris à taper sur du bépo avec mes dix doigts, or on ne peut taper sur smartphone qu’avec deux pouces. De plus, des caractères importants se tapent avec la touche Alt-Gr, qui n’existe pas sur smartphone. Ainsi, une bonne part de l’intérêt de ce clavier vole en éclats (bon, il reste quand même que certains caractères sont plus accessibles qu’en azerty).

Rajoutons à cela que, quelque soit la disposition, j’ai toujours eu du mal à taper correctement sur smartphone. Je passais mon temps à corriger mes fautes de frappe ou les erreurs de la correction automatique. En cause: surtout la petite taille des touches.

Je me suis donc dit qu’il me fallait quelque chose de complètement différent. Un format spécifique à l’utilisation sur téléphone. Un format dont la disposition est étudiée pour cette utilisation précise, et non pas pour copier plus ou moins mal une disposition de clavier physique. Je me suis donc mis à naviguer dans les applications de clavier virtuels. On y trouve beaucoup de concepts pour faciliter la visée des touches, optimiser l’espace du clavier, etc. Mais tout est toujours basé sur les dispositions classiques. J’ai donc voulu passer au clavier « à l’ancienne », à l’époque des 9 touches. Après tout c’est un format bien pratique pour la visée (ça évite les fautes de frappe) et le format est radicalement différent des claviers d’ordinateur, ce qui évite la confusion entre les deux. Malheureusement je n’ai trouvé aucune application assez bien faite pour me convenir, et il faut avouer que c’est un format peu adapté à la technologie de l’écran tactile.

C’est vrai ça, pourquoi ne pas utiliser pleinement les possibilités de l’écran tactile en permettant de glisser son doigt ? C’est ce que fait la technologie Swipe que j’utilisais beaucoup sur le clavier azerty, et qui pousse l’interface un niveau au-dessus. Il me fallait donc… un genre de clavier à 9 touches avec du Swipe.

Et BIM ! Messagease (ça y est cet article arrive enfin à son sujet principal…). Je n’ai pas découvert cette application tout seul, merci à Lord pour son article ;) .

Messagease, en bref

Messagease est une application non libre (pour l’instant ! peut-être cela changera-t-il ?) maintenue par la société Exideas. Voici à quoi ressemble le clavier français par défaut :

Clavier par défault

Voici quelques particularités de ce clavier :

  • Il est composé de 14 « zones » (ou « touches »).
  • Chaque touche peut comprendre une frappe (classique) ou un glissement de doigt (dans n’importe quelle direction).
  • Une seule touche peut donc contenir jusqu’à 9 caractères. Pour séléctionner un caractère, il faut mettre son doigt sur la touche et le glisser dans la direction du caractère voulu.
  • Le clavier contient des fonctions avancées faites avec des mouvements avancés. Par exemple, dessiner un petit cercle en partant de la touche d’effacement permet d’effacer un mot complet au lieu d’un seul caractère.
  • Le clavier est extrêmement personnalisable. Mis à part les caractères principaux situés au centre, tous les autres peuvent être modifiés. Il est aussi possible de modifier les couleurs, la forme de la grille, les temps de réactivité, la position du clavier sur l’écran, etc.
  • L’application propose un large menu avec des rubriques d’apprentissage, de documentation, de personnalisation, et autres.
  • Plusieurs claviers différents peuvent être enregistrés, et on peut passer de l’un à l’autre très rapidement.
  • L’auto-complétion avec correcteur orthographique existe pour pas mal de langues, et celle-ci peut être activée ou non.

Et bien d’autres choses très appréciables, mais ça suffira pour cet article…

Il y a évidemment une période d’apprentissage. Au début, je ne vous le cache pas, j’angoissais rien qu’à l’idée de répondre à un SMS. Mais passé disons deux semaines en se forçant à écrire, j’étais toujours lent mais j’écrivais sans difficulté. Aujourd’hui mon aisance et ma vitesse sont redevenues normales, mais je parle mieux de cela dans la dernière partie de cet article.

Mes configurations

Utilisant un clavier bépo, je suis devenu exigent sur l’érgonomie et les caractères disponibles. Le clavier par défaut pour le français ne me convenait donc pas. Voici quelques explications:

  • J’ai fait un style visuel que je trouve plus joli.
  • J’ai rajouté les caractères typographiques manquants, utiles pour écrire en français: les guillemets « », l’apostrophe , le tiret sur cadratin (ou tiret long) .
  • J’ai rajouté des caractères accentués courants comme le î ou le ô.
  • J’ai déplacé des caractères pour suivre une logique de positionnement que je trouve plus agréable.
  • J’ai rajouté quelques caractères spéciaux sur le pavé numérique (non visible sur l’image).

Mon clavier français

Si vous voulez importer ce clavier, voici le code de partage à insérer dans l’application:

[601FBADA6D241B5A2BCDE8417E2ED2FA8C347D10814CF2E080201EF4A1D9923B5F362283BE0285F4EEC68C13E3723DBAD7DC5988B883602932B141284FF0177C04F1FEC536AD5442E5825DC308EA5CFC04BB38E971A102179379F29A95A9B41064236C26EDDB6E11058CDC1AE76C0AB223D9012CCC48B88A5384C993763FD7AF5C6C2BCACE7BAC7DA929F0B62C3190F57170E7A5F8E572681F844FF10AC76173D03D2F2F93E37A379D41F0D26B42B9B48C05061A3C6502B2D708560841CFE4BFEACE97A8F4663AD1467650DE559675A950E2828568D168DE4C07724BDCC62C3A1BE50277B96A1E2B9353CFD7E9ACD31AADA97F25FA074BCB7158B1F6575AD0B51ABFAB9B460C5F6094B46FC7E0EE3834]

Je me suis mis à apprendre l’Esperanto, et comme je fais la majorité de mon apprentissage sur smartphone, il me fallait un clavier adapté. Ça tombe bien ! Messagease me permet de créer un deuxième clavier, basé sur le clavier français, mais dans lequel j’ai fait des personnalisations propres à l’Esperanto:

  • J’ai retiré les caractères inexistants en Esperanto.
  • J’ai rajouté les caractères propres à l’Esperanto, comme le ŭ ou le ĉ.
  • J’ai mis les guillemets que je vois le plus souvent dans cette langue : „ “.

Mon clavier esperanto

Et voici le code de ce clavier:

[601FBADA6D241B5A2BCDE8417E2ED2FA8C347D10814CF2E080201EF4A1D9923B5F362283BE0285F4EEC68C13E3723DBA2CD172ECAAF2DC1B118E6248D82A6448E25FF46C13F314C15A14F405DE712F85B2213F4570389EDCAD0190412500EC697AB1D19F6CE7EE8193A8DCADB7CA8AAFEA17DFEB332037153D8BCD63610A79F96101AD06D40E8EBF7CB55C0BBE156CE6DA8EF14717A3448E26CE418AE2C7DA62F383F24424477127C5F3634462B85CA4481846FD62D6EFBA4745927046C155EF7D209A4AE313710C364BB81496EA443C95DD71833AAA3F1AFE421DEC8E25BA661DAE7AE8AF66CEC05CD88D945AB8DF2399E08ED75B6B3CFCD803DEC70A27C482]

Après des mois d’utilisation

Aujourd’hui je ne regrette pas une seconde d’être passé à ce clavier. Je ne suis peut-être pas aussi rapide qu’avant (mais pas au point d’être gênant) mais le confort d’utilisation est beaucoup plus important ! (finalement c’est le même effet que le passage de azerty à bépo)

Je remarque tout de même que je fais beaucoup moins de fautes de frappes (voir plus du tout !) qu’avec un clavier standard. Donc finalement je perds moins de temps à la correction.

Ce qui est important, c’est que mon cerveau ne fait aucun lien entre mon apprentissage sur bépo et mon apprentissage sur Messagease. Je n’ai plus aucun problème de confusion.

Je recommande ce clavier à toutes les personnes qui sentent que les claviers standards (malheureusement standards…) les limitent, et je recommande aux autres personnes d’au moins l’essayer !

(Mais dommage qu’il ne soit pas libre…)